IMG_1866_edited.jpg
Arbre version février.jpg

QUI SUIS-JE ?

Habitant un quartie très vert d'Uccle, depuis toute petite, je suis en contact avec la nature, les animaux. Je construis des camps dans la nature, mon regard est attiré par les fleurs, j'en fais des bouquets. Je me constitue un herbier. Je grimpe dans les arbres. Je déplante pour replanter dans le jardin familial.

Je ramène les animaux éclopés, blessés, en quête d'amour, je leur construis des espaces de revalidation.
En soi, ce que je fais aujourd'hui était déjà là.

 

A l'issue des humanités, j'entends la question 'que veux-tu faire ?', après un grand blanc, je réponds timidement 'du théâtre' Réponse 'Ce n'est pas un métier ça ! Secrétaire de direction ça c'est un métier. Je ferai un détour de 25 années. Malgré ma force, mon énergiee, mon optimisme très présent, l'épuisement me guète. En 2004, mon corps s'arrête brutalement. Je me tourne intuitivement vers le jardin, il m’accompagne à revenir à mon essence, à ma nature profonde, un outil thérapeutique puissant. Il me permet de réactiver mes sens, de retrouver mon chemin, j’y cultive l’audace d’être moi. Il est baptisé "Le jardin de l’Ar(t) osé".
 

Je veux donner mon préavis, je retournerai mi-temps. Mon mari me pose alors une question essentielle 'Qu'est-ce que tu aimes ?' A cela je réponds, la photo, les ressources humaines et le jardin.
Il me dit 'pourquoi pas le jardin ?' Je crée ma carte de visite la nuit suivante. Je démarre une activité complémentaire dans les jardins..... suite à la page Jardinologie.

 

Formée à l’école de la vie et de la nature, je traverse les expériences de la vie d’abord comme un combat jusqu’à surfer sur la vague de la vie. Je me réconcilie avec certaines parts oubliées, effacées, blessées et je relève le défi d’être moi pour me rapprocher, à mon rythme, de qui je suis tout simplement. Le travail continue, à chaque inter-réaction, j'en fais une opportunité de libération, d'évolution personnelle.